Archives

29 avril 2015

29 avril, droit de vote aux femmes et 90 ans d'Odile

video
Un grand événement aujourd'hui, les 90 ans d'Odile. Nous devons le fêter le 2 mai en Bourgogne.
Cet hiver, Odile a du faire un séjour de 5 mois en Provence à la suite d’une fracture de la hanche. (Odile à Sibourg). C'est aussi l'anniversaire du droit de vote accordé aux femmes le 29 avril 1945Odile n’y voit plus grand-chose maintenant mais elle a du être une des premières femmes à aller voter, elle avait 20 ans.



Les 90 ans d'Odile : clic
Le journal d'avril : clic

Le Dactyle doré

Après une bonne journée, surtout de route pour aller et revenir de la bergerie de Flavie à Venterol (dans la Drome) nous (Bérangère et moi) sommes allés au spectacle donné par Sylvie et Alain Clairval à Forcalquier.

Un grand bravo pour la mise en scène ! Et Dominique Alain est extra ... Belle soirée, beau spectacle. Connaissant un peu les textes présentés pour les avoir entendus, dits par Sylvie, j’ai voulu acheter un livre pour entrer dans la connaissance de  Pierre Magnan car le spectacle c’est une chose mais le texte c’en est une autre. Quand on connaît un peu la région, particulièrement Eourres, austère et angoissante, il faut lire « Laure du bout du monde » un régal.

Le but est donc atteint, elle fait connaître l’auteur et donne envie de le lire. 

Les expo d'avril

Touchante, colorée, variée, un plaisir l’expo de Sabine
Un détail important voulant aller un peu vite j’ai coupé plusieurs tableaux dans les prises de vue. Les effets de perspectives ne sont pas trop gênants par le fait qu’ils donnent une vue d’ensemble originale mais pour l’auteur des tableaux, j’ai réalisé trop tard que ce pouvait être du saccage. Sabine me l’a signalé gentiment mais je suis honteux.

L’expo Won Choï


A la galerie Imbert, invités par nos nouveaux amis qui logent à l’Escoubaïre, nous avons visité une expo sympathique.  

Joseph, Pâques 2015

Bon appétit pour Pâques ! Il ne se nourrit plus depuis déjà quelques semaines…
Je ne sais pas où me situer par rapport à Joseph Avril qui est en train de mourir. Nous sommes allés le voir en fin d’après midi avec Colette à l’hôpital de Martigues.
Il est dans une semi conscience semblant lutter pour survivre. Sa respiration est difficile, la bouche sèche et des glaires dans la gorge. Il ne parle plus et ne réagit pas mais semble présent à ce qui se passe. Il est en dialyse permanente et on peut se demander ce qu’il sera demain. Que veut dire pour lui la résurrection ? Croire en la résurrection c’est sortir de ce qui est fermé pour ouvrir les chemins du possible nous dit TC.
Je voulais lui parler avant qu’il parte, je crois qu’il m’a entendu. Si un jour je suis dans le même état, j’aimerais que mon entourage en fasse autant pour moi. Bien sûr, il a perdu son arrogance habituelle, qui cachait, me semble t il, un mal être qu’il cherchait à surmonter. Il n’arrivait pas à montrer son bon cœur et son besoin de tendresse que l’on pouvait cependant entrevoir derrière sa rudesse et ses manières désagréables. Il est un ami, un ami qui a été souvent cassant et dur mais un ami inconditionnel.
Je lui ai dit que si c’était le moment pour lui, il pouvait se laisser aller, s’abandonner pour entrer dans cet inconnu qui nous attend tous.

Il est décédé le lendemain le jour de Pâques.

Ma foi sur Facebook

Maurice a écrit sur Facebook :

"Bientôt Pâques, souvenons-nous de Jésus, préparons-nous à l’accueillir dignement, à souffrir et à exulter avec Lui… Revenons simplement à la FOI de notre enfance, à la FOI chrétienne presque bimillénaire, à la FOI qui a construit, éduqué, cultivé
nos millions d’ancêtres… A la FOI qui a abreuvé nos cellules et nos neurones d’Espérance, de Charité et de respect de toute la Création Divine"
« Salut Maurice !
Bonne idée de passer par Facebook pour faire du catéchisme !
J'espère que tu vas avoir du succès ! Et que l'on va te commenter !
Mais sur Facebook on voit de tout et tu risques de n'être pas pris au sérieux.
Et puis, à vrai dire, ce n'est pas très opportun non plus d'inciter tes lecteurs à raisonner en enfants.
Je pense que la foi peut être adulte et quitter l'infantilisation de jadis. Notre spiritualité a besoin d'être mûrie, réfléchie, d'évoluer dans le monde qui va à toute vitesse. Je ne peux plus croire en un Dieu sauveur et créateur de toute chose. Je ne peux plus réciter le credo tel qu'il nous est encore proposé. J'ai besoin de confronter mes certitudes à celles de mes frères et soeurs qu'ils soient incroyants ou croyants d'une autre religion. J'ai besoin de lire et de discuter avec ceux qui réfléchissent et m'enrichissent de leur expérience. »
Que serions nous si les autres n'étaient pas là pour nous faire exister ?

Et mes enfants où en sont ils ?

Le site Escoub : clic

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Un grand père, amateur de jardin et pratiquant le yoga.